Les problématiques

Désormais, autour de nous, le sujet de la protection de l'environnement est sur toutes les lèvres. Les médias en parle tous les jours, les politiciens ont compris qu'ils devaient l'inclure dans leur programmes nationaux. De la COP21, à la démission de Nicolas Hulot, en passant par la non-interdiction du glyphosate, notre Planète est devenue un sujet tendance sur les réseaux sociaux. Mais bien loin de tout ce brouhaha médiatiques, et des discours politiques, nous nous demandons si cet engouement n'est pas l'effet d'une mode d'un moment, cloisonnée dans un espace géographique restreint.

En fait, que savons-nous des peuples qui vivent quotidiennement du dérèglement climatique, des gens, qui bien souvent ont eu un mode de vie jusque là plutôt clément avec leur environnement?  Quel est le degré de conscience écologique des populations au delà des océans et de nos frontières culturelles ?

C'est là la question à répondre en premier lieu. Comprendre ce que vivent les autres, ce qu'ils ressentent au sujet de l'environnement, avant d'envisager un plan d'action commun. Car en effet, nous avons la conviction, que le défi climatique ne pourra être relevé que lorsque naîtra une mobilisation citoyenne et internationale, qui  fera entendre haut et fort son désir de changement.

Ensuite, après l'état des lieux viens le temps de l'action. Comment essayer de renforcer la mobilisation de ces citoyens pour la protection de l’environnement ? Comment faire en sorte que l'action ne reste plus minoritaire et prévale à l'inaction ? 

Lors de nos voyages précédents à l'étranger, en particulier en Tanzanie et en Indonésie, nous avons été frappé par la force du lien qu'entretenaient certaines populations rurales avec la Nature qui les entouraient. Et pourtant, avec l'arrivée extrêmement rapide de la mondialisation, les habitudes changent de plus en plus pour se calquer sur une société mondialisée de consommation, et ces mêmes personnes se retrouvent à jeter par terre les plastiques et emballages des nouvelles denrées qu'ils achètent. Il apparaît nécessaire,alors, à défaut d'enrailler la mondialisation, d'apporter à ces populations les outils et connaissances nécessaires à la conservation de leur environnement.