Newsletter2
0
0
0
s2sdefault

Après un mois passé en Éthiopie, nous avons mis le cap sur l’ouest du continent Africain pour poser nos valises à Libreville, au Gabon !

Mis en appétit par les descriptions du Petit Futé, nous avions hâte de découvrir sa nature « étourdissante de verdure, d’odeurs et d’expériences sensorielles » et sa forêt qui « porte en elle l’essence de la culture de cette région » !

Ce séjour en Afrique Equatorial nous a permis de découvrir un univers naturel et une culture où réalité et imaginaire se côtoient. En effet, quand nous partions en brousse, les gabonais – mais aussi certain français expatriés – nous avertissaient d’une possible rencontre avec les esprits de la forêt et les sirènes de la rivière.

Après ces quatre semaines au Gabon, beaucoup d’interrogations persistent. En effet, en questionnant notre entourage, nous avons compris que les hommes et femmes initiés se doivent de garder divers secrets.

Sans avoir toutes les explications, nous avons été marqués par un rapport particulier à l’environnement naturel. Ici les plus jeunes comme les adultes mettent au premier plan les dangers que l’on risque de rencontrer en sortant de la ville.

Que l’on considère ces menaces réelles ou imaginaires, la nature représente un univers plutôt hostile pour les gabonais.

Ces découvertes ont été enrichies par la rencontre avec les deux classes qui participaient au projet L’effet Libellule. Comme convenu, nous sommes intervenus dans une classe de la capitale, à l’Institut Léon Mba et dans une classe de zone rurale, à la Mission Catholique de Donguila. Des expériences pédagogiques et humaines très différentes mais toujours marquées par un superbe accueil de la part du personnel et des élèves.

Vous pourrez découvrir plus en détail et en images ces deux Classes Libellule gabonaises sur notre site internet.

https://www.effetlibellule.org/fr/le-projet/les-classes

Le Lions Club de Libreville a soutenu le projet d’un point de vue logistique et nous a permis de rencontrer le Ministre des Eaux et Forêt chargé de l’Environnement.

Actuellement en France pour quelques semaines, les retrouvailles familiales et amicales sont autant d’occasions de prendre du recul et de commencer à analyser ces premières expériences africaines.

Prochaine destination: les Philippines! Plusieurs écoles de Cebu et Luzon sont prêtes à nous accueillir. Leur rentrée scolaire sera marquée par le thème de la protection de la nature puisque nous interviendrons pendant leurs premières semaines de classe. L’école reprend en juin dans ce pays.

Une chouette nouvelle pour notre association Ycocedron qui est officiellement reconnue d’intérêt général. Les dons ouvrent donc droit à 66% de réduction d’impôts. Pour rappel, nous avons monté l’association Ycocedron l’an dernier afin de soutenir les projets à visée scientifique (sciences humaines tout autant que sciences de l’environnement), le premier projet de cette association étant le projet L’effet Libellule.

Camille Bertrand & Gordon Gaudray

Nous aider

Nous sommes à la recherche d'écoles en milieu rural et urbain au Sri Lanka.

Si dans votre entourage, quelqu'un peut nous mettre en contact: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nous soutenir

https://www.donnerenligne.fr/ycocedron/faire-un-don

Les élèves de la Mission Catholique de Donguila
Les élèves de la Mission Catholique
de Donguila
La classe de CM1 de l'Institut Léon Mba
La classe de CM1 de l'Institut
Léon Mba Libreville
Une famille d'élèphants
Une famille d'élèphants
Parc National de la Lopé
Balade entre forêt et savane
Balade entre forêt et savane
Parc National de la Lopé