Comment se produira la fin du Monde, des êtres vivants? Mathys, 11 ans
Mais pourquoi notre corps produit du CO2, si c'est dangereux pour nous? Alizea, 11 ans
Ouais, trop cool, des sciences, on adore les sciences!Classe en choeur

Résumé 

C’est dans l’ouest de l’île de la Réunion, à l’Eperon, quartier de Saint-Gilles-les-hauts, que se situe la récente école Mathilde Frappier de Montbenoit. Nous avons rendez-vous avec la classe de Joëlle Marcel, des CM1-CM2 qui ont préparé notre venue et qui - pour entrer en classe - doivent donner le mot de passe du jour c’est-à-dire répondre à la question « Sur quel thème viennent travailler Camille et Gordon aujourd’hui ? ».

A l’idée de manipuler du matériel technologique et d’utiliser des termes scientifiques, certains élèves ont les yeux qui pétillent ! Les expériences en demi-classe sur les variations des composantes de l’air emportent un large succès. Pour s’assurer de la bonne compréhension des phénomènes expérimentés, les portes-paroles du groupe expliquent au reste de la classe ce qu’ils ont découverts. Nous trouvons facilement des volontaires dans cette classe entrainée à la prise de parole par à une enseignante impliquée et inspirée par la pédagogie Montessori.

Dans un coin du tableau blanc, les questions des élèves se multiplient. Leur curiosité intellectuelle nous réjouis mais nous essayons de garder le fil de nos ateliers ! Nous notons et expérimentons les conseils des enseignants dans ce domaine !

Pour l’atelier « Correspondance avec les enfants d’ailleurs », nous commençons par remettre de l’ordre sur le planisphère ! En effet, en grandissons sur une île française loin de la France métropolitaine et de l’Europe, un jeune réunionnais a toutes les raisons d’être confus entre continents, pays et régions. Les élèves réunionnais répondent aux questions envoyées par une classe de Dieppe avant d’écrire à leur tour une lettre aux écoliers éthiopiens que nous rencontrerons en mars.

Dans cette école, la classe de CE2-CM1 a également accueilli l’Effet Libellule le temps d’une journée. L’enseignante de cette classe, Elise Bonnet, a contribué à la mise en place des ateliers pédagogiques de l’Effet Libellule grâce à ses précieux conseils pédagogiques.