Infographie AwraAmba

Résumé 

Pour rejoindre Awra Amba, prenez un minibus surbondé au départ de Bahir Dar, demandez au chauffeur de s’arrêter 10km après avoir passé Worota. Il ne vous reste plus que 2km à parcourir à pieds pour atteindre le village. C’est sur ce chemin de terre battu qu’Asnakashew nous rejoint. Il sera notre contact avec l’école du village et notre interprète pendant notre séjour. Asnakashew est né ici à Awra Amba (lien vers site), une communauté créée en 1972 et comptant aujourd’hui plus de 500 membres.

Dès le plus jeune âge, les membres de la communauté apprennent les règles de vie de Zumra, son fondateur : l’égalité entre les femmes et les hommes, le respect de la place de l’enfant, la solidarité avec les affaiblis et la laïcité.

Initialement, l’Effet Libellule devait intervenir dans l’école publique du village, mais nous l’avions découvert à Addis Abeba (lien vers article), l’accès aux écoles publiques n’est pas aisée. Après plusieurs rendez-vous administratifs infructueux, Asnakashew nous propose de constituer une classe avec des enfants de la communauté c’est-à-dire une trentaine d’enfants de 8 à 14 ans. Les élèves ayant cours uniquement le matin, nous les rassemblons dans la Kindergarden du village l’après-midi pour réaliser les différents ateliers (lien) traduits par Asnakashew.

Nous sommes frappés par le calme et l’attention des élèves, y compris les plus jeunes. Les enfants sont très marqués par le cadre de la communauté dont les règles ont instauré des rapports harmonieux, efficaces et collaboratifs. Ils n’ont aucune difficulté à travailler en groupe, à proposer des idées, mais également à partager le matériel et à respecter les consignes.

Nous sommes surpris et optimistes en découvrant les propositions des enfants pour améliorer leur environnement. En effet, dans une communauté qui a su établir des liens sociaux respectueux de chacun, il n’est fait mention dans aucun texte du respect de la nature. Pourtant, la jeune génération ne manque pas d’idées et d’ambitions pour demain.